La Banque Chinoise de Développement accorde des nouveaux prêts à l’Afrique

0
18

Selon des informations relayées par financialafrik, la Banque Chinoise de Développement a débloqué des prêts d’une valeur de plus de 3,2 milliards de dollars pour destinés à une quarantaine d’institutions financières africaines

En outre, la même banque aurait consenti à financer pas moins de 16 projets dans le domaine de l’entrepreneuriat à travers des Petites et Moyennes Entreprises (PME), et dans le domaine des infrastructures.

A cette occasion, la Banque chinoise de Développement (CBD) s’est alliée à 10 banques  membres de l’Association Interbancaire Chine-Afrique CAIBA).


Pour rappel, la CBD est un établissement public dont les subventions et financements sont essentiellement orientés vers la construction d’infrastructures ; l’industrie de base, les installations énergétiques et le transport.

En septembre 2018 déjà, l’agence Ecofin estimait à 50 milliards de dollars les investissements et financements de la « China Development » Bank (CDB)  pour des pays africains, citant « le porte-parole et économiste en chef de l’institution, Liu Yong, le 22 septembre » alors que le président XI Jinping annonçait l’intention la chine d’accorder 60 milliards de plus au cours du 7éme Forum chine-Afrique qui s’est déroulé le même mois.

C’est donc dans le cadre de cette augmentation que l’octroi de ces prêts intervient alors que les experts s’inquiètent de l’augmentation considérable de l’endettement-auprès de la Chine- des pays africains ces dernières années.


En effet, selon l’agence Ecofin, le géant asiatique détiendrait  « 55% de la dette extérieure du Kenya et 70% de la dette publique bilatérale du Cameroun » ajoutant qu’en Angola, « chacun des 28 millions d’habitants doit 745 dollars à la Chine ! ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici